COVID-19 et grossesse

En cette période de pandémie de COVID-19, les informations sont nombreuses et parfois contradictoires. La prise en charge des femmes enceintes est source de nombreuses questions. L’infection à SARS-CoV-2 est-elle responsable de complications lors de la grossesse ? Quid de la transmission materno-fœtale ? Faut-il modifier ses pratiques lors des échographies ? 
Nos experts répondent à vos questions lors de cette émission diffusée le 27 mars.

Pr Tania Attie-Bitach, Présidente de la Société française de fœtopathologie (modératrice)
Dr Marianne Leruez, Laboratoire de virologie, CHU Necker‑Enfants Malades, GH Paris Centre, APHP (modératrice)
Dr Audrey Lamouroux, CHU Arnaud de Villeneuve, Montpellier
Pr Yves Ville, CHU Necker‑Enfants Malades, GH Paris Centre, APHP
Dr Jelena Martinovic, CHU Antoine Béclère, GH Paris Sud, APHP
Pr Jacky Nizard, CHU Pitié‑Salpêtrière, Paris
Pr Philippe Deruelle, hôpital de Hautepierre, Strasbourg

01

La SoFFœt

La Société Française de Fœtopathologie (SoFFœt) est une association régie par la loi de 1901 et fondée le 15 mars 1984, à l’instigation de médecins appartenant à différentes spécialités médicales, histo-embryologistes, biologistes du développement, cytogénéticiens, généticiens, anatomopathologistes, radiologues, obstétriciens, pour promouvoir l’examen fœtoplacentaire et améliorer les conditions de réalisation de cet examen.

La SoFFœt s’implique à trois niveaux : diagnostic, enseignement et recherche. Ses activités principales sont la formation initiale (DIU, DESC, FST) et l’organisation de journées de formation continue avec demandes d’avis diagnostique en cas de pathologies complexes. A ce titre, elle a été reconnue Société Savante par le Conseil National de l’Ordre des Médecins, puis organisme de formation médicale continue (FMC) et plus récemment l’Agence Nationale du Développement Professionnel Continu (ANDPC). La SoFFœt mène aussi des travaux collaboratifs pour faire évoluer les connaissances en fœtopathologie.

La SOFFOET est une des sociétés membres de la FFGH (Fédération Française de Génétique Humaine).

Elle fait également partie prenante de la filière de Santé Maladie Rares AnDDI-Rares.

 

Les membres du bureau

02

La fœtopathologie.

La fœtopathologie est l’étude des fœtus et de leur placenta (après IMG, mort fœtale in utero (MFIU)) et des enfants décédés en période périnatale. L’objectif de l’EFP est d’aboutir à un diagnostic aussi précis que possible sur l’origine de l’échec de la grossesse, permettant aux couples de comprendre les causes de la perte fœtale et d’évaluer le risque de récidive pour des grossesses ultérieures.

Cette discipline repose sur la réalisation d’une autopsie fœtale, précédée d’un examen radiographique et photographique complet, suivie d’un examen au microscope des prélèvements tissulaires pratiqués lors de l’autopsie. D’autres moyens s’appuyant sur des techniques plus sophistiquées peuvent éventuellement être utilisés. En effet, tout doit être mis en œuvre pour atteindre l’objectif visé, en gardant constamment à l’esprit qu’il s’agit d’une étape ultime et qu’aucune erreur ou omission ne pourra être rattrapée. Au cours de cet examen, un inventaire exhaustif des lésions est réalisé et de multiples prélèvements sont effectués. Le plus souvent, le diagnostic est établi soit directement, soit au cours d’une réunion de concertation pluridisciplinaire. Parfois, l’examen se limitera à un inventaire devant un ensemble lésionnel qu’il n’est pas possible en l’état actuel des connaissances, de rattacher à une maladie précise. La consultation de bases de données et une revue de la littérature médicale sont fréquemment nécessaires à l’orientation du diagnostic en cas d’IMG, et font partie intégrante du travail nécessaire à la rédaction du compte rendu. Il convient de souligner que l’expression fœtale des syndromes malformatifs est parfois différente de celle observée et connue en postnatal : parfois plus sévère (formes extrêmes) ou au contraire d’expression incomplète, due à l’absence de signes qui apparaissent plus tardivement ou inaccessibles comme les signes fonctionnels (phénotypes incomplets). Il s’agit donc d’une démarche diagnostique complexe.

Extrait

du livre blanc de la fœtopathologie

03

Dernières publications

Les dernières publications et journées SoFFoet
Journée du 2 juillet 2020 : PFMG 2025 Séquençage du génome
Webinar Zoom  09h00-09h05 : Mot d’introduction09h05-09h20 : Le plan FMG2025 et les indications – Christel THAUVIN-ROBINET09h20-09h35 : La plateforme SeqOIA – Michel VIDAUD09h35-09h50 : La plateforme Auragen – Damien SANLAVILLE09h50-10h00 : Modalités de prescription…
04

Prochaines journées SoFFoet

Les prochaines journées SoFFoet
05

Les archives des journées SoFFoet

2019

L'ensemble des journées de l'année 2019

2018

L'ensemble des journées de l'année 2018

2017

L'ensemble des journées de l'année 2017

2016

L'ensemble des journées de l'année 2016

06

Les documents

Le livre blanc de la fœtopathologie

Edité en 2017 par la SoFFoet

L'examen fœtoplacentaire

L'examen fœtoplacentaire et recueil informatisé des données. Plaquette éditée en 2018 avec AnDDi-Rares

État de connexion