Poste assistant hospitalier ou hospitalier universitaire fœtopathologie, CHU de LYon

L’Institut de Pathologie du Groupement Hospitalier Est des Hospices Civils de Lyon (HCL), recherche un assistant
hospitalier ou hospitalo-universitaire, anatomopathologiste avec valence de fœtopathologiste à partir de
novembre 2020. En effet au moins la moitié de son activité hospitalière consistera à participer à la prise en
charge des examens fœtoplacentaires, en collaboration et en alternance avec les 4 autres médecins
foetopathologistes du service (roulement hebdomadaire). Le service réalise en moyenne 250 à 300 autopsies de
fœtus/an en collaboration étroite avec les 3 CPDPN de Lyon, les services d’obstétrique et de néonatologie des HCL et
de la région. Les fœtopathologistes participent aux réunions hebdomadaires de diagnostic anténatal et sont très
fortement impliqués au sein des réunions mensuelles de concertation pluridisciplinaires post-IMG où les dossiers
sont systématiquement rediscutés avec les obstétriciens et les généticiens de l’Hôpital Femme-Mère-Enfant situé sur
le même site, afin d’orienter les investigations complémentaires et les inclusions dans le plan France Génomique
Whole Genome Sequencing de la plateforme Auragen. Le regroupement sur un même bâtiment des services de
pathologie, cytogénétique et de biochimie facilite grandement les interactions et le transfert de matériel. Trois des
fœtopathologistes du service ont un statut hospitalo-universitaire (1PU et 2MCU) et participent activement à
l’enseignement au sein du DIU, DESC et FST de foetopathologie.
Comme l’ensemble des autres médecins du service, les 4 foetopathologistes prennent actuellement en charge 1 ou 2
autres secteurs d’activité en rapport avec la fœtopathologie : gynécopathologie, pathologie pédiatrique et
neuropathologie, leur conférant une activité d’expertise et de reconnaissance nationale et internationale dans les
domaines de pathologie pouvant toucher le fœtus ou l’enfant (notamment en néphropathologie, pathologie
digestive et hépatique, pathologie métabolique et neuropathologie). En vue de conserver cette bivalence,
spécificité de la fœtopathologie lyonnaise, et d’être pleinement intégré dans l’équipe du service, une
participation du candidat sur 1 ou 2 autres secteurs d’activité du service est souhaitée : cytopathologie, pathologie
digestive et hépato pancréatique, pathologie thoracique, gynécopathologie, uropathologie, pathologie ORL et
ostéoarticulaire, pathologie pédiatrique, neuropathologie, néphropathologie. Le service prend en charge entre
50 000 et 60000 dossiers/an avec une activité diagnostique variée. Il existe de plus une activité de biologie
moléculaire diagnostique et théranostique au sein de la plateforme de biopathologie moléculaire intégrée au
service.
Les ressources humaines du service sont actuellement composées de :
– une équipe médicale de 19 médecins pathologistes (2PU-PH, 6MCU-PH, 4PH, 2AHU, 4AS et 1FFA), 3 biologistes
moléculaires (2MCU-PH et 1 PH) et 6 internes;
– une équipe technique de 26 techniciens ACP et 8 techniciens de biologie moléculaire, 2 OP Bio, une ARC et une
cadre technique;
– 8 secrétaires;
– un centre de ressource biologique (CRB) avec 3 ARC.
Des perspectives d’évolution vers un poste de praticien hospitalier ou vers un poste hospitalo-universitaire sont
ouvertes.
Profil recherché : médecin titulaire d’un diplôme d’ACP français ou de l’union européenne, ou équivalence avec
autorisation d’exercer la médecine en France pour la spécialité d’ACP, inscrit au tableau de l’ordre des médecins
français. Une formation en fœtopathologie (DIU, DESC) ou une inscription au DIU de pathologie fœtale et
placentaire est requise pour la prise de fonction.


Contact (de préférence par e-mail) :
Pr Sophie COLLARDEAU-FRACHON , , Tél. : 04 72 12 95 98

Laisser un commentaire